rendez les armes !

la lecture de quelques brèves ce soir m’a mis hors de moi, un bijoutier braqué à Pavillon- sous-bois, un flinguage à Limeil Brévannes, ça n’arrête pas!

Qui utilise aujourd’hui des armes à feu en France dans nos rues ?

 je précise dans la rue, pour exclure du débat les chasseurs et les tireurs sportifs. je précise aussi dans ma question, qui utilise et non pas détient.

posée comme çà, cette question paraît très anodine. en fait le problème est très grave. car celui qui utilise son arme aujourd’hui c’est le voyou. reprenez les faits divers, le mec dangereux avec une arme, ce n’est pas votre voisin, mais le gros enculé qui va braquer le commerçant, la banque, la vieille (bon ça je lui pardonne, elle n’avait pas à sortir!), ou moi ! celui qui détient et se sert de son arme c’est lui. le con qui ne peut rien faire, c’est l’autre.

pourquoi je le traite de con, c’est tout simplement qu’au fur et à mesure des années, le citoyen s’est laissé désarmer par l’Etat tout puissant à qui il a délégué sa sécurité. l’idée de base n’est pas forcément mauvaise, les armes c’est dangereux,  on ne se fait pas justice soi-même, la police veille, les salauds seront punis et foutus en taule, voir exécutés, blablablablabla.

je ne suis pas un fou de la gâchette, je suis civilisé, je reconnais la valeur de ce raisonnement quoique jusqu’à un certain point, mais pourquoi pas.

vous me direz que sur début du postulat, en général, celui qui tire avec une arme que ce soit au présent ou au passé, c’était à peu près toujours le voyou. rien de nouveau sous le ciel de France. la grosse différence c’est qu’aujourd’hui, il ne prend plus de très gros risques. la peine de mort est abolie, les prisons sont pleines, en cas de gros coup dur avec mort d’homme, il va prendre 15 ans et sera libéré à mi-peine. avec un bon éditeur il se fera même du pognon en racontant sa vie de truand. bref, on va dire risque minimum pour lui.

 maintenant pour l’autre, vous, ou le bijoutier ou le car-jacké , l’agressé quoi, quels sont les risques ? le principal, c’est de crever, fumé comme une merde, sans avoir rien demandé et sans remise de peine.

par contre, si l’agresseur en a pris une sévère, c’est la victime qui s’est défendue trop vigoureusement qui va prendre la direction de la prison.  un cour de ramonage du tunnel à lentilles lui sera dispensé par ses codétenus. Après ce séjour non sollicité, psychothérapie et tri-thérapie obligatoires!

j’enfonce des portes ouvertes, tout ceci est connu, mais ce qui l’est moins, c’est pourquoi.

 la notion même d’ETAT a été dévoyée et privatisée au profit d’un groupe d’individus restreint. ces gens sont des lobbyistes, des argentiers, avec les politiques pour hommes de mains et les partis comme machines de guerre. pouvoir argent et politique s’entremêlent. le bon peuple quant à lui, on lui demande de crever à la guerre de temps à autre, on lui laisse croire qu’il décide démocratiquement du choix de ses dirigeants avec les élections.

 cette comédie du pouvoir, basculant de l’un à l’autre bord rassure, dormez tranquille, nous veillons sur vous. mais le peuple est bien trop con pour qu’on lui offre la possibilité de s’exprimer directement par référendum et en plus cela pourrait être très dangereux pour la clique dirigeante financière que l’on appelle bien improprement l’ETAT. sans être royaliste, Louis XIV doit se retourner dans sa tombe.

une preuve ? le peuple, le 29 mai 2005 rejette par référendum la constitution européenne. qu’à cela ne tienne, Sarkosy passe outre en changeant le titre du texte et fait adopter la nouvelle constitution sans consultation du peuple. vous appelez ça une démocratie ? vous rigolez.

donc toujours dans cette optique, le peuple ne doit pas pouvoir se révolter, ne doit pas pouvoir se défendre, ne doit pas mettre en danger l’organisation du pouvoir tenu par les banquiers et les argentiers. c’est ça en fait le mondialisme, qu’importe les peuples pourvus que tout roule pour eux. qu’importe le quotidien transformé de centaines de millions de personnes, qu’importe leur changement de civilisation programmé, tant qu’ils s’en sortent, eux!

 et comment vont-ils s’assurer que le peuple ne va pas se révolter et mettre leur propre sécurité en jeu? tout simplement en  le désarmant.

les lois liberticides votées régulièrement sur le contrôle des armes ne servent qu’à cela. le voyou lui s’en branle comme de son premier survêtement, il n’est pas concerné, au contraire ça l’arrange de se retrouver face à des chèvres de monsieur Séguin attachées à l’arbre de la loi. c’est dans la lignée de ce qui contribue dans ce pays à réduire le peuple à l’état de larves inoffensives. on lui lave l’esprit, (c’est le rôle des « historiens » et de l’éducation nationale) et si ça ne suffit pas quelques lois mémorielles l’oblige à penser selon la norme, on y ajoute une couche de rééducation permanente, les médias se chargent du boulot,  la télé-réalité étant le summum de la dose maximale toléré par le cerveau. 

idem avec internet, le dernier espace de liberté. il subira rapidement une mise en coupe réglée. elle a déjà commencé. les dernières lois votées vont permettre aux  fournisseurs d’accès de voir les sites visités (puis d’en empêcher l’accès dans le futur, sous couvert de protection de l’utilisateur ). 

il y a une logique dans tout cela mais tant que l’Etat jouait son rôle protecteur de la veuve et de l’orphelin, ça ne se voyait pas trop. mais maintenant que la sécurité n’est plus garantie, le peuple gronde.

il n’y a que deux solutions possibles : soit la population est à nouveau protégée par les institutions et tout de suite, soit on estime que la tâche est impossible. dans ce cas (et c’est ma solution préférée) il faut laisser le peuple libre de s’armer et de répondre largement et totalement aux agressions, pour qu’enfin, LA PEUR CHANGE DE CAMP et que le risque pèse sur l’agresseur et non l’agressé.

d’une pierre deux coups, par la même occasion, je redeviendrai dans ce cas de figure, moi simple citoyen, ainsi que mes 50 millions de copains, une menace potentielle pour celui ou celle qui reprendra l’Etat, ce qui l’incitera à plus me prendre pour un con à l’avenir. ça c’est ce que j’appelle un vrai contre-pouvoir.

conclusion, un homme libre est un homme armé, pouvant assurer seul, en cas d’urgence, sa sécurité et celle de sa famille, ainsi qu’ accessoirement, celle de son pays. on ne sait pas de quoi l’avenir sera fait…

Publicités
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour rendez les armes !

  1. Patrick-Louis Vincent dit :

    C’est pas demain la veille que les armes seront autorisées au citoyen lamba. J’ai tout de même une remarque à faire. Les armes sont autorisées au EU pour que les citoyens puissent éventuellement se défendre. Le résultat n’est pas forcément à l’avantage des Américains, car, grâce à l’accès facile aux armes, des déséquilibrés ont pu orchestrer des jeux de massacre dans plusieurs campus universitaires.
    Dans tout type de décisions, plus large est la face, plus largre est le dos.

    • Je le sais bien et je connais l’argument. Ceci étant je préfère être du bon coté du canon et c’est un risque que je suis prêt à courir. D’ autre part la demande vient surtout d’ avoir la possibilité pour un particulier de pouvoir se défendre chez lui avec une arme. Ou un commerçant dans son magasin. Ensuite ce que je conteste c est l esprit dans lequel c est fait, un besoin perpétuel d’ infantiliser le citoyen et donc de le contrôler. Je persiste et signe, un homme libre est un homme armé et responsable.

  2. whiteKnight dit :

    ce ne sont pas les armes qui sont dangereuses, le concept récent d’arme par destination est révélateur, et aggravant en cas de procès…
    ce sont les abrutis qui ne savent pas s’en servir et qui ne se maîtrise pas, en cela ça rejoins un peu la pitoyable défense du style « ci pas moi misiou li juge, li coup il i partit ti sil »
    une arme ne tire pas toute seule, il faut un m ou un z pour oser prétendre cela……
    quand a être responsable de l’usage combien de français serait prêt a passer obligatoirement par une petite formation pour obtenir légalement la détention????
    comme l’état n’assure plus du tout sa mission première qui est de garantir la sécurité pour chaque citoyen, je suis d’accord avec vous a 100%

    • Je comprend l argument de la dangerosité des armes et je l entends, seulement les temps ont changé et nous sommes obligés de faire évoluer notre position. Ce qui était inconcevable il ya 30 ans en arrière est devenu nécessaire aujourd’hui. La réflexion doit suivre ou accompagner la réalité. Ce qui aurait été idiot a un moment donné devient indispensable à un autre…
      Ps: j ai modifié (censuré) les noms inscrits dans votre commentaire pour des raisons juridiques étant responsable de ce qui parait sur mon blog. Vous vouliez certainement parler de Martin et de zig (de zig et puce, vieille bd)…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s