la parabole du Homard

ça ne fait pas les gros titres et pourtant ça devrait. quand on voit de simples pères de familles se promenant tranquillement dans les jardins du Luxembourg se faire enfermer une heure dans un local puis transférés au commissariat alors que leur seul tort est d’avoir porté un teeshirt sans slogan mais avec le dessin de la Manifpourtous, il y aurait de quoi se poser des questions.

en effet, aucune inscription (et quand bien même il y en aurait ce serait leur bon droit) ne permet aux représentants de la loi, des gardiens de jardin public, de prétendre à procéder à une interpellation. je serais une victime de ces pandores que je les poursuivrais en justice et ne les lâcherais pas!

mais ce qui m’inquiète plus que l’anecdote, c’est l’action en elle-même et la passivité de nos concitoyens.

au fur et à mesure des années, notre champs de possibilité d’expression fond comme neige au soleil. il y a trente ans nous pouvions nous exprimer largement puis des lois sont venues restreindre ce droit. les lois mémorielles empêchent les gens de pouvoir dire ce qu’ils pensent et même si ce sont les pires abrutis, ils devraient avoir le droit de dire ce qu’il veulent.

toute restriction au droit de crier gueuler beugler ou même s’exprimer calmement me répugne, je ne suis pas l’homme libre pour rien.

et c’est ainsi, que tranquillement le français, par petite touche, petite loi, petite contrainte médiatique, a vu son droit de libre expression bafoué.

le net est son dernier rempart, qu’à cela ne tienne, on va le museler. la droite n’est pas en reste sur ce sujet d’ailleurs, quand on voit les tentatives de la précédente législature pour en prendre le contrôle.

plongez un homard dans de l’eau bouillante il va se mettre à s’agiter dans tous les sens, plongez-le dans de l’eau froide et faites chauffer l’eau il ne sentira pas le danger. c’est ce qui est en train d’arriver aux français qu’on endort en douceur.

pour info le saviez vous mais la charte des droits fondamentaux européens autorise la peine de mort dans les cas d’insurrection en EUROPE. vous ne me croyez pas? allez donc lire les annexes dudit texte, ils sont parfaitement explicites. un aperçu? allez, c’est cadeau:

 

Peine de mort en cas d’émeute, d’insurrection, ou de »menace de guerre » En apparence, la Constitution reconnait le droit à la vie, et interdit la peine de mort:

article         II-61

1. Toute personne a droit à la vie.         

2. Nul ne peut être condamné à la peine de mort, ni exécuté.

Mais dans le paragraphe 3-a de l’article 2 de l’annexe 12 (intitulée « Déclaration concernant les explications relatives à la Charte des droits fondamentaux », section A de l’acte final de la partie IV), on peut lire une « explication » qui limite sérieusement la portée de l’article         II-61:

« Les         définitions «négatives» qui figurent         dans la CEDH doivent être considérées         comme figurant également dans la Charte:          a) l’article 2, paragraphe 2 de la CEDH: «La mort n’est pas considérée comme infligée en violation de cet article dans les cas où elle résulterait d’un recours à la force rendu absolument nécessaire:

a) pour assurer la défense de toute personne contre la violence illégale;         

b) pour effectuer une arrestation régulière ou pour empêcher l’évasion d’une personne régulièrement détenue;    

   ET C EST LA LE MOMENT QUE JE PREFERE  

c) pour réprimer, conformément à la loi, une émeute ou une insurrection

 

b) l’article 2 du protocole n° 6 annexé à         la CEDH: «Un État peut prévoir dans sa         législation la peine de mort pour des actes commis en temps de guerre ou de danger imminent de guerre; une telle peine ne sera appliquée que dans les cas  prévus par cette législation et conformément à ses dispositions». »

Ces limitations contestables instaurées par la CEDH (Convention Européenne des Droits de l’Homme) se trouvent ainsi constitutionnalisées.

En clair, les droits fondamentaux établis par la Charte ne s’appliquent pas en cas d’insurrection ou d’émeute. Mai 1968, une grève générale, une occupation d’usine ou une manifestation peuvent être assimilés à  une insurrection ou une émeute, et peuvent donc servir de prétexte à l’annulation des droits civiques.

ALORS MAINTENANT AVEZ VOUS COMPRIS ?

nos dirigeants ont comme objectif de contrôler le peuple car un peuple qui pense c’est dangereux pour eux, un peuple qui en plus de penser, s’exprime, c’est encore plus dangereux, et s’il se révolte c’est la fin de leur règne.

donc en plus de contrôler son esprit il est prudent de le désarmer, c’est ce qu’ils ont fait en durcissant la loi sur la détention d’arme en requalifiant des catégories d’armes que d’aucuns possédaient en toute légalité avant.

j’espère que mis bout à bout vous visualisez le puzzle dans son ensemble.

par le réveil des consciences nous nous en sortirons et bouterons ces ordures hors de leurs terriers. nous sommes la résistance

 

pour info toutes les annexes inquiétantes de la charte des droits fondamentaux sont sur cette page www.syti.net/ConstitutionAnnexes.html

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour la parabole du Homard

  1. acontresens dit :

    Je connais la parabole, mais avec la Grenouille…
    j’ai pensé exactement comme toi, il faudrait que ces hommes arrêtés injustement, saisissent la cour européenne des droits de l’homme, car il y a privation manifeste de liberté pour motif politique et non fondé….
    sinon pour les émeutes, j’ignorais totalement cet aspect, mais on peut voir la chose, différemment…pourquoi, dans ce cas, Sarko ne s’est pas servi de cette arme (tirer dans le tas) lors des émeutes de 2005 ? il en avait le droit donc (je me le suis demandé à l’époque, avait-il les mains liés par une quelconque loi ?) , et à mon avis, les émeutes auraient été enrayées en 1 h….
    Il est donc prouvé par cet exemple que l’état crée lui-même cet état d’insécurité pour que le peuple continue à le cautionner, en croyant que c’est l’état et les lois qui le protège….vaste illusion…

  2. Françoise dit :

    Tu peux me compter avec toi – dans la résistance pacifique – dans le sens « du Pacifique » parce que le pacifisme ouille ouille ouille – fini. On dégoupille quand ?
    Oui : l’armée va avoir droit de tirer sur la foule.
    Sur des gens … comme moi par exemple …. parce qu’il y a émeutier et émeutier n’est-ce pas ? Ou pas – on verra – ou pas — oui ça sert à rien mais putain ça ferait du bien oh la la oui !!! Prendre l’assemblée par exemple me semblerait vraiment cool – hélas nous sommes … si ce n’est désarmés, disons que nous sommes peu armés et peu coordonnés – quand est-ce que des militaires nous refont une armée secrète – pour notre cause hum ? Il serait temps je crois … et partout dans le monde … et on bloque toutes les banques et toutes les télés – et on pète les communications – je ne fais que … dire ce que fait l’armée américaine quand elle déboule dans un pays pour le ratisser. Il suffit d’observer ce qui fonctionne. Ouais je délire j’arrête ok – n’empêche ?
    Oui oui j’arrête ;)))

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s